Report de la date limite : transfert possible jusqu’au 30 juin 2021 par les salariés

La loi prorogeant l’état d’urgence sanitaire, publiée ce 15 novembre au JO, accorde un délai supplémentaire aux salariés pour transférer leurs heures de DIF (droit individuel à la formation) vers leur CPF (compte personnel de formation)

Il est désormais possible à chaque salarié de reporter ses heures de DIF sur son CPF jusqu’au 30 juin 2021 (et non plus jusqu’au 31 décembre 2020).

Pour rappel, jusqu’à fin 2014, le DIF était le dispositif qui permettait aux salariés de suivre des formations continues. Il a été supprimé au 1er janvier 2015, pour laisser la place au CPF.

Pour transférer les droits DIF (acquis avant le 31/12/2014) vers le CPF, les salariés doivent récupérer leur solde d’heures (les droits DIF étaient comptabilisés en heures et non en euros)

*soit sur leur bulletin de salaire de décembre 2014 ou de janvier 2015,

*soit demander une attestation à leur employeur de l’époque.

Ils doivent ensuite rentrer ces droits dans leur compte CPF en se rendant sur leur espace personnel sur le site www.moncompteformation.gouv.fr. Ils seront alors automatiquement convertis en euros.

Attention, Il est impératif que chaque salarié conserve ses justificatifs car ils seront demandés lors de la première utilisation du CPF pour un projet de formation. Un contrôle des heures de DIF inscrites sera effectué à cette occasion.

Bon à savoir : Cette inscription au DIF sur son CPF n’oblige pas les salariés de se former avant le 30 juin 2021. En revanche, une fois inscrits, ses droits sont valables sans limite dans le temps.

4 bonnes raisons de créditer le DIF sur le CPF

*Ne pas perdre un droit à la formation acquis avant 2015 pour le salarié,

*Bénéficier d’euros supplémentaires pour la formation du salarié,

*Tendre à ne pas avoir de « reste à charge » grâce à l’ajout du DIF lorsqu’il choisira une formation,

*Lancer le salarié dans une dynamique de formation.

Pour partager,

suivez le lien ci-dessous.